chiark / gitweb /
updates from Frederic Bothamy
authoraba <aba@313b444b-1b9f-4f58-a734-7bb04f332e8d>
Mon, 15 Nov 2004 10:34:27 +0000 (10:34 +0000)
committeraba <aba@313b444b-1b9f-4f58-a734-7bb04f332e8d>
Mon, 15 Nov 2004 10:34:27 +0000 (10:34 +0000)
git-svn-id: svn://anonscm.debian.org/ddp/manuals/trunk/developers-reference@2635 313b444b-1b9f-4f58-a734-7bb04f332e8d

developers-reference.fr.sgml

index d4d9c1f..9ac394d 100644 (file)
@@ -6,10 +6,10 @@
   <!ENTITY % commondata  SYSTEM "common.ent" > %commondata;
 
   <!-- CVS revision of this document -->
-  <!ENTITY cvs-rev "$Revision: 1.40 $">
+  <!ENTITY cvs-rev "$Revision: 1.41 $">
   <!-- if you are translating this document, please notate the CVS
        revision of the developers reference here -->
-  <!-- <!ENTITY cvs-en-rev "1.241"> -->
+  <!-- <!ENTITY cvs-en-rev "1.249"> -->
 
   <!-- how to mark a section that needs more work -->
   <!ENTITY FIXME "<em>FIXME:</em>&nbsp;">
@@ -30,7 +30,7 @@
       <translator>version française par Frédéric Bothamy (traducteur actuel)</translator>
       <translator>et Antoine Hulin (ancien traducteur)</translator>
       <translator>et les membres de la liste <email>debian-l10n-french@lists.debian.org</email></translator>
-      <version>Version &version;, &date-fr; (version française 20041007).</version>
+      <version>Version &version;, &date-fr; (version française 20041115).</version>
 
       <copyright>
        <copyrightsummary>Copyright &copy; 2004 Andreas Barth</copyrightsummary>
@@ -89,7 +89,7 @@ id="&url-debian-policy;" name="charte Debian">.
 <p>
 De plus ce document <em>n'est pas l'expression d'une politique officielle</em>.
 Il contient de la documentation sur le système Debian et des conseils pratiques
-largement suivis. C'est une sorte de guide pratique.
+largement suivis. Ce n'est donc pas une sorte de guide de normes.
 
        <sect>Introduction à la version française
 
@@ -231,7 +231,7 @@ Vous suivrez les discussions de cette liste (sans poster) pendant quelque temps
 <p>
 Une autre liste intéressante est &email-debian-mentors;. Voir la section <ref
  id="mentors"> pour les détails. Le canal IRC <tt>#debian</tt> pourra aussi être
- utile.
+ utile&nbsp;; voir <ref id="irc-channels">.
 
 <p>
 Quand vous avez choisi la manière dont vous contribuerez au projet
@@ -310,6 +310,7 @@ Debian utilise <prgn>GNU Privacy Guard</prgn> (paquet <package>gnupg</package>
  autre implémentation d'OpenPGP. OpenPGP est un standard ouvert basé sur la <url
  id="&url-rfc2440;" name="RFC 2440">.
 <p>
+<!-- FIXME: DSS is not exactly equivalent to DSA, is it? -->
 L'algorithme à clé publique recommandé pour les développements Debian est DSA
  (parfois appelé «&nbsp;DSS&nbsp;» ou «&nbsp;DH\ElGamal&nbsp;»). Vous pouvez
  aussi utiliser d'autres types de clés. La longueur de votre clé doit être au
@@ -398,11 +399,26 @@ Soyez tr
  copie hors connexion. Lisez la documentation fournie avec votre logiciel et la
  <url id="&url-pgp-faq;" name="FAQ PGP">.
 <p>
+Vous devez vous assurer que non seulement votre clé est à l'abri des vols, mais
+ également à l'abri d'une perte. Générez et faites une copie (et également sur
+ papier) de votre certificat de révocation&nbsp;; il est nécessaire si votre clé
+ est perdue.
+<p>
 Si vous ajoutez des signatures ou des identifiants à votre clé publique, vous
  pouvez mettre à jour le porte-clés Debian en envoyant votre clé publique à
- <tt>&keyserver-host;</tt>. Si vous voulez ajouter ou supprimer une clé, envoyez
- un courrier à &email-debian-keyring;. Les procédures d'extraction de clé
- décrites dans <ref id="registering"> s'appliquent ici.
+ <tt>&keyserver-host;</tt>.
+<p>
+Si vous voulez ajouter une nouvelle clé ou supprimer une ancienne clé, vous
+devez faire signer la nouvelle clé par un autre développeur. Après cela, un
+courriel signé par cet autre développeur listant votre nom de compte, les
+identifiants de clé («&nbsp;keyids&nbsp;») de l'ancienne clé et de la nouvelle
+et la raison doivent être envoyés à &email-debian-keyring;. Si l'ancienne clé
+est compromise ou invalide, vous devez également ajouter le certification de
+révocation. S'il n'y pas de vraie raison pour une nouvelle clé, les responsables
+du trousseau de clés ne l'accepteront que si elle est plus sure et connectée à
+l'ancienne clé.
+<p>
+Les mêmes routines d'extraction de clé décrites dans <ref id="registering"> s'appliquent.
 <p>
 Vous pouvez trouver une présentation approfondie de la gestion de clé Debian
  dans la documentation du paquet <package>debian-keyring</package>.
@@ -547,7 +563,7 @@ sevoir d'autres informations sur les listes de diffusion, veuillez lire <url
 id="&url-debian-lists;">. Cette section ne couvrira que les aspects des listes
 de diffusion qui ont un intérêt particulier pour les développeurs.
 
-      <sect1 id="mailing-lists-rules">Rêgles de base d'utilisation
+      <sect1 id="mailing-lists-rules">Règles de base d'utilisation
 <p>
 Lorsque vous répondez sur une liste de diffusion, veuillez ne pas envoyer de
 copie (<tt>CC</tt>) à l'auteur d'origine sauf s'il le demande explicitement.
@@ -647,7 +663,9 @@ Comme <em>#debian-devel</em> est un canal ouvert, vous ne devriez pas y parler
 Il existe d'autres canaux dédiés à des sujets spécifiques. <em>#debian-bugs</em>
  est utilisé pour la coordination des <em>chasses aux bogues</em>.
  <em>#debian-boot</em> est utilisé pour la coordination du travail sur les
- disquettes de démarrage (i.e., l'installeur). <em>#debian-doc</em> est utilisé
+ disquettes de démarrage (i.e., l'installateur).
+<!-- FIXME: is boot-floppies an anachronism, or still the channel name? -->
+<em>#debian-doc</em> est utilisé
  occasionnellement pour travailler sur la documentation comme celle que vous
  lisez actuellement. D'autres canaux sont dédiés à une architecture ou un
  ensemble de paquets&nbsp;: <em>#debian-bsd</em>, <em>#debian-kde</em>,
@@ -794,6 +812,7 @@ Habituellement, la seule raison pour utiliser un serveur diff
 Veuillez envoyer un courrier à &email-debian-devel; si vous avez une question.
 
       <sect1 id="servers-cvs">Le serveur CVS
+<!-- TODO: document svn.debian.org also -->
 <p>
 Notre serveur CVS est situé sur <tt>cvs.debian.org</tt>.
 <p>
@@ -853,8 +872,8 @@ Pour plus d'informations, veuillez lire la documentation en ligne que vous
 pouvez trouver à <url id="&url-debian-db-doc;">.
 
 <p>
-Il est également possible d'envoyer ses clés SSH pour les utiliser pour
- autorisation sur les machines Debian officielles et même d'ajouter de nouvelles
+Les développeurs peuvent également envoyer leurs clés SSH pour qu'elles soient utilisées pour
+ autorisation sur les machines Debian officielles et même ajouter de nouvelles
  entrées DNS du type *.debian.net. Ces fonctionnalités sont documentées à <url
  id="&url-debian-db-mail-gw;">.
 
@@ -964,7 +983,7 @@ Le noyau 2.0 existe pour les architectures Intel x86, DEC Alpha, SPARC,
  reconnaît les architectures <em>i386</em> et <em>m68k</em>. Debian 2.1 reconnaît
  les architectures <em>i386</em>, <em>m68k</em>, <em>alpha</em> et
  <em>sparc</em>. Debian 2.2 accepte en plus les architectures
- <em>powerpc</em> et <em>arm</em>. Debian 3.0 accepte cinq
+ <em>powerpc</em> et <em>arm</em>. Debian 3.0 a ajouté cinq
  nouvelles architectures&nbsp;: <em>ia64</em>, <em>hppa</em>, <em>s390</em>,
  <em>mips</em> et <em>mipsel</em>.
 <p>
@@ -1098,7 +1117,7 @@ deb http://ftp.<var>xy</var>.debian.org/debian/ ../project/experimental main
 deb-src http://ftp.<var>xy</var>.debian.org/debian/ ../project/experimental main
 </example>
 <p>
-Si un logiciel peut causer des dégats importants, il sera sûrement
+Si un logiciel peut causer des dégâts importants, il sera sûrement
    préférable de le mettre dans la distribution <em>experimental</em>. Un
    système de fichiers compacté expérimental, par exemple, devrait probablement
    aller dans <em>experimental</em>.
@@ -1131,6 +1150,11 @@ Veuillez consid
 <prgn>dpkg-buildpackage</prgn> si l'envoi d'un paquet dans <em>unstable</em> ferme
 finalement des bogues qui ont d'abord été corrigés dans <em>experimental</em>.
 
+Lors de l'envoi vers <em>unstable</em> d'un paquet contenant des bogues corrigés
+dans <em>experimental</em>, veuillez considérer l'utilisation de l'option
+<tt>-v</tt> de <prgn>dpkg-buildpackage</prgn> pour qu'ils soient finalement
+fermés.
+
       <sect1 id="codenames">Les noms de distribution
 <p>
 Chaque distribution Debian diffusée a un <em>nom de code</em>&nbsp;: Debian 1.1
@@ -1236,7 +1260,7 @@ de diffusion appropri
 &email-debian-devel-changes;.
 <p>
 Tous les développeurs Debian ont un droit d'écriture dans le répertoire
- <file>unchecked</file> pour pouvoir y envoyer leurs paquets, ils ont également
+ <file>unchecked</file> pour pouvoir y envoyer leurs paquets&nbsp;; ils ont également
  accès au répertoire <file>reject</file> pour supprimer les mauvais envois ou
  déplacer certains fichiers dans le répertoire <file>unchecked</file>. Mais 
  seuls les ftpmasters ont droit d'écriture dans les autres répertoires.
@@ -1295,7 +1319,7 @@ Chaque paquet a plusieurs pages web d
  <tt>http://&packages-host;/<var>nom-paquet</var></tt> affiche chaque version
  du paquet disponible dans les différentes distributions. Les informations
  détaillées par version incluent la description du paquet, les dépendances et
- des liens pour récupérer le paquet.
+ des liens pour télécharger le paquet.
 <p>
 Le système de suivi des bogues trie les bogues par paquet. Vous pouvez regarder
  les bogues de chaque paquet à
@@ -1318,10 +1342,9 @@ libdbd-mysql-perl |   1.2219-1  |   unstable | source, alpha, arm, hppa, i386, i
 <p>
 Dans cet exemple, vous pouvez voir que la version dans <em>unstable</em> diffère
  de celle de <em>testing</em> et qu'il y a eu une NMU binaire seulement pour
- l'architecture alpha. À chaque fois, le paquet a été recompilé sur la plupart
+ l'architecture alpha. Chaque version du paquet a été recompilée sur la plupart
  des architectures.
 
-
     <sect id="pkg-tracking-system">Système de suivi des paquets
 <p>
 Le système de suivi des paquets (PTS)<footnote>«&nbsp;Package Tracking
@@ -1859,6 +1882,7 @@ Attention, il est pr
    être rejetée car l'outil de maintenance de l'archive pourrait lire le fichier
    <tt>changes</tt> et constater que les fichiers ne sont pas tous présents.
 <p>
+<!-- FIXME: is this still topical? Explain the rationale? -->
 <em>Note&nbsp;:</em> ne téléchargez pas sur <tt>ftp-master</tt> de paquets
    concernant la cryptographie qui appartiendraient à <em>contrib</em> ou <em>non-free</em>.
    Ces logiciels doivent aller sur <tt>non-us</tt> (voir <ref
@@ -1948,7 +1972,7 @@ prescription que l'on trouve dans <ref id="upload-ftp-master"> s'applique
        <sect1>Envois de sécurité
          <p>
 N'envoyez PAS un paquet vers la file d'envoi de sécurité (<em>oldstable-security</em>,
-<em>stable-security</em>, etc.) sans avoir au préalable l'autorisation de l'équipe de
+<em>stable-security</em>, etc.) sans avoir obtenu au préalable l'autorisation de l'équipe de
 sécurité. Si le paquet ne correspond pas tout à fait aux besoins de cette
 équipe, il entraînera beaucoup de problèmes et de délais dans la gestion de cet
 envoi non désiré. Pour plus de détails, consultez la section <ref id="bug-security">.
@@ -1990,6 +2014,9 @@ Dans tous les cas, vous recevrez un accus
 L'accusé de réception indique aussi la section dans laquelle le paquet a été
  installé. S'il ne s'agit pas de votre choix, vous recevrez un second courrier
  qui vous informera de cette différence (voir ci-dessous).
+<p>
+Notez que si vous envoyez <em>via</em> les files, le logiciel de démon de file
+ vous enverra également une notification par courriel.
 
 
        <sect id="override-file">Spécifier la section, la sous-section et la priorité d'un paquet
@@ -2032,15 +2059,14 @@ suivi des bogues" id="&url-bts;"> Debian. Il faut savoir comment remplir
 des rapports de bogue correctement (voir <ref id="submit-bug">), comment les
 mettre à jour et les réordonner et comment les traiter et les fermer.
 <p>
-Les fonctionnalités du système de suivi des bogues qui intéressent les
-développeurs sont décrites dans la <url id="&url-bts-devel;" name="documentation
+Les fonctionnalités du système de suivi des bogues sont décrites dans la <url id="&url-bts-devel;" name="documentation
 du BTS pour les développeurs">. Ceci inclut la fermeture des bogues, l'envoi des
 messages de suivi, l'assignation des niveaux de gravité et des marques,
 l'indication que les bogues ont été envoyés au développeur amont et autres
 problèmes.
 <p>
 Des opérations comme réassigner des bogues à d'autres paquets, réunir des
-rapports de bogues séparés traitant du même problème ou réouvrir des bogues
+rapports de bogues séparés traitant du même problème ou rouvrir des bogues
 quand ils ont été prématurément fermés, sont gérées en utilisant le serveur de
 courrier de contrôle. Toutes les commandes disponibles pour ce serveur sont
 décrites dans la <url id="&url-bts-control;" name="documentation du serveur de
@@ -2100,7 +2126,7 @@ Vous ne devez <em>jamais</em> fermer un rapport de bogue en envoyant la commande
 En tant que responsable de paquet, vous trouverez fréquemment des bogues dans
  d'autres paquets ou vous aurez des bogues sur vos paquets qui sont en fait des
  bogues sur d'autres paquets. Les fonctions intéressantes du système de suivi
- des bogues pour les développeurs sont décrites dans la <url
+ des bogues sont décrites dans la <url
  id="&url-bts-devel;" name="documentation du BTS pour les développeurs Debian">.
  Les <url id="&url-bts-control;" name="instructions du serveur de contrôle du
  BTS"> documentent les opérations techniques du BTS, telles que comment remplir,
@@ -2126,7 +2152,7 @@ Voici une liste des 
        régulièrement, vous devriez vous demander si la documentation est assez
        bonne ou si le programme ne devrait pas détecter une mauvaise
        utilisation pour donner un message d'erreur informatif. Il s'agit d'un
-       problème qui peut être présenté à l'auteur amont.
+       problème qui peut être discuté avec l'auteur amont.
         <p>
         Si le rapporteur de bogue n'est pas d'accord avec votre décision de
        fermeture du bogue, il peut le ré-ouvrir jusqu'à ce que vous trouviez un
@@ -2223,13 +2249,13 @@ lignes de <em>changelogs</em> de fermeture de bogues sont identifi
   /closes:\s*(?:bug)?\#\s*\d+(?:,\s*(?:bug)?\#\s*\d+)*/ig
 </example>
 
-Nous préfèrons la syntaxe <tt>closes: #<var>XXX</var></tt>, car c'est l'entrée
+Nous préférons la syntaxe <tt>closes: #<var>XXX</var></tt>, car c'est l'entrée
 la plus concise et la plus facile à intégrer dans le texte du fichier
 <file>changelog</file>.
 <p>
 Si vous entrez un numéro de bogue incorrect ou si vous oubliez un bogue dans les
  entrées du fichier <file>changelog</file>, n'hésitez pas à annuler tout dommage
- que l'erreur a entraîné. Pour réouvrir un bogue fermé par erreur, envoyez une
+ que l'erreur a entraîné. Pour rouvrir un bogue fermé par erreur, envoyez une
  commande <tt>reopen <var>XXX</var></tt> à l'adresse de contrôle du système de
  suivi des bogues, &email-bts-control;. Pour fermer tous les bogues restants qui
  ont été corrigés par votre envoi, envoyez le fichier <file>.changes</file> à
@@ -2428,7 +2454,7 @@ s
 <p>
 Dans certains cas, il n'est pas possible de rétroporter un correctif de
 sécurité, par exemple, quand de grandes quantités de code source doivent être
-modifiées ou réécrites. Si cela se produit, il peut être nécessaire de passer à
+modifiées ou récrites. Si cela se produit, il peut être nécessaire de passer à
 une nouvelle version amont. Cependant, ceci n'est fait que dans des situations
 extrêmes et vous devez toujours coordonner cela avec l'équipe de sécurité au
 préalable.
@@ -3021,9 +3047,9 @@ Dans certaines circonstances, il est n
 Cette section ne traite que des mises à jour indépendantes de source, c.-à-d.,
       les mises à jour qui envoient une nouvelle version d'un paquet. Pour les
       mises à jour indépendantes par des porteurs ou des membres de la QA,
-      veuillez consulter <ref id="binary-only-nmu">. Pour les envois buildd (qui
-      sont également strictement parlant des NMU), veuillez consulter <ref
-      id="buildd">.
+      veuillez consulter <ref id="binary-only-nmu">. Si un buildd construit et
+      envoie un paquet, cela est également à strictement parler une NMU binaire.
+      Veuillez consulter <ref id="buildd"> pour plus d'informations.
 <p>
 La raison principale pour laquelle une mise à jour indépendante est réalisée est
       quand un développeur a besoin de corriger des paquets d'un autre
@@ -3077,7 +3103,7 @@ suivant des 
 <item>Patientez quelques jours. Si vous n'avez toujours aucune réponse du
       responsable, envoyez-lui un courrier annonçant votre intention
       d'effectuer une mise à jour indépendante du paquet. Préparez la NMU comme
-      décrit dans <ref id="nmu-guidelines">, testez-la soigneusement sur votre
+      décrit dans cette section et testez-la soigneusement sur votre
       machine (cf. <ref id="sanitycheck">). Re-vérifiez que votre correctif
       n'a aucun effet de bord inattendu. Assurez-vous que votre correctif est
       aussi minimaliste et non intrusif que possible.
@@ -3110,7 +3136,7 @@ moyen habituel pour un paquet d'entrer dans <em>testing</em> est de passer par
 <p>
 Pour la distribution <em>stable</em>, veuillez y apporter une attention
 supplémentaire. Bien sûr, les responsables de version peuvent également modifier
-les rêgles ici. Veuillez vérifier avant l'envoi que tous vos changements sont
+les règles ici. Veuillez vérifier avant l'envoi que tous vos changements sont
 acceptables pour inclusion dans la prochaine version stable par le responsable
 de diffusion.
 <p>
@@ -3263,11 +3289,12 @@ Dans tous les cas, vous ne devriez pas 
 <p>
 Sauf si vous savez que le responsable est toujours actif, il est sage de
 vérifier le paquet pour voir s'il n'a pas été abandonné. La liste actuelle des
-paquets orphelins pour lesquel le champ responsable n'a pas été positionné
+paquets orphelins pour lesquels le champ responsable n'a pas été positionné
 correctement est disponible à <url id="&url-debian-qa-orphaned;">. Si vous
 effectuez une mise à jour indépendante sur un paquet incorrectement orphelin,
 veuillez positionner le responsable à «&nbsp;Debian QA Group
-&lt;packages@qa.debian.org&gt;&nbsp;».
+&lt;packages@qa.debian.org&gt;&nbsp;». Dans ce cas, les bogues du paquet sont
+fermés et pas simplement marqués comme corrigés.
 
       <sect1 id="nmu-who">Qui peut faire une mise à jour indépendante&nbsp;?
 <p>
@@ -3320,7 +3347,7 @@ Les mises 
  (NMU<footnote><p>Non-maintainer upload</footnote>). Pourtant, cela conduit
  souvent à des confusions car beaucoup associent «&nbsp;mise à jour
  indépendante&nbsp;» et «&nbsp;mise à jour indépendante source&nbsp;». Il faut
- donc rester vigilant. Il est préférable de toujours utiliser «&nbsp;mise à jour
+ donc rester vigilant&nbsp;: utilisez toujours «&nbsp;mise à jour
  indépendante binaire&nbsp;» ou «NMU binaire&nbsp;» pour les mises à jour
  indépendantes de binaires seuls.
 
@@ -3362,7 +3389,7 @@ Uploaders: John Buzz &lt;jbuzz@debian.org&gt;, Adam Rex &lt;arex@debian.org&gt;
 </item>
 </list>
 <p>
-La maintenance collaborative peut souvent être facilitée par l'utilisation
+La maintenance collective peut souvent être facilitée par l'utilisation
 d'outils sur Alioth (voir <ref id="alioth">).
       </sect>
 
@@ -3397,14 +3424,14 @@ suivantes&nbsp;:
     <item>
 Le paquet doit avoir été disponible dans <em>unstable</em> depuis 2, 5 ou
 10&nbsp;jours selon le champ d'urgence de l'envoi (élevée, moyenne ou basse).
-Veuillez noter que cette urgence est «&nbsp;collande&nbsp;» («&nbsp;sticky&nbsp;»), ce qui
-veut dire que l'envoi avec l'urgence la plus élevée depuis la dernière
+Veuillez noter que cette urgence est «&nbsp;collante&nbsp;» («&nbsp;sticky&nbsp;»), ce qui
+veut dire que l'envoi avec l'urgence la plus élevée depuis la précédente
 transition dans <em>testing</em> est prise en compte. Ces délais peuvent être
-doublés lors d'un gel de distribution, ou la transition dans <em>testing</em>
-peut être complètement désactivée&nbsp;;
+doublés lors d'un gel de distribution, ou les transitions dans <em>testing</em>
+peuvent être complètement désactivées&nbsp;;
     <item>
 Il doit avoir moins de bogues empêchant l'intégration dans la distribution que la
-version disponible dans <em>testing</em>&nbsp;;
+version actuellement disponible dans <em>testing</em>&nbsp;;
     <item>
 Il doit être disponible pour toutes les architectures pour lesquelles
 il a été auparavant construit. <ref id="madison"> peut être
@@ -3415,18 +3442,18 @@ disponible dans <em>testing</em>&nbsp;;
     <item>
 Les paquets dont il dépend doivent soit être déjà disponibles dans
 <em>testing</em> soit être acceptés dans <em>testing</em> au
-même moment (et ils doivent respecter tous les critères nécessaires).
+même moment (et ils doivent remplire tous les critères nécessaires).
 </list>
        <p>
 Pour savoir si un paquet a progressé ou non dans <em>testing</em>, veuillez voir la
 sortie du script de <em>testing</em> sur la <url name="page web de la distribution testing"
 id="&url-testing-maint;"> ou utilisez le programme <prgn>grep-excuses</prgn>
-inclus dans le paquet <package>devscripts</package>. Si l'on veut rester 
-informé de la progression de ses paquets dans <em>testing</em>, on peut 
+inclus dans le paquet <package>devscripts</package>. Si vous voulez rester 
+informé de la progression de vos paquets dans <em>testing</em>, vous pouvez
 facilement le mettre dans la <manref section="5" name="crontab">.
        <p>
 Le fichier <file>update_excuses</file> ne donne pas toujours la raison précise
- pour laquelle un paquet est refusé, on peut avoir à la chercher soi-même en
+ pour laquelle un paquet est refusé&nbsp;; on peut avoir à la chercher soi-même en
  regardant ce qui serait cassé avec l'inclusion du paquet. La <url
  id="&url-testing-maint;" name="page web de la distribution testing"> donne plus
  d'informations à propos des problèmes courants qui peuvent occasionner cela.
@@ -3436,13 +3463,14 @@ Parfois, certains paquets n'entrent jamais dans <em>testing</em> parce que le
  script. Voir ci-dessous pour des détails.
        <p>
 Des analyses de dépendances plus avancées sont présentées sur
-<url id="http://bjorn.haxx.se/debian/"> &ndash; mais, attention, elles affichent
+<url id="http://bjorn.haxx.se/debian/"> &mdash; mais, attention, cette page affiche
 également les dépendances de construction qui ne sont pas considérées par
 britney.
 
        <sect2 id="outdated">
        <heading>Désynchronisation</heading>
        <p>
+<!-- FIXME: better rename this file than document rampant professionalism? -->
 Pour le script de migration dans <em>testing</em>, «&nbsp;désynchronisé&nbsp;»
 (<em>outdated</em> veut dire ceci&nbsp;: il y a différentes versions dans
 <em>unstable</em> pour les architectures de version (à l'exception des
@@ -3488,9 +3516,9 @@ responsable de glibc ou 
        <p>
 Parfois, un paquet est supprimé pour permettre l'inclusion d'un autre
 paquet&nbsp;: ceci ne se produit que pour permettre à un <em>autre</em> paquet
-d'entrer, ce dernier paquet doit être prêt pour tous les autres critères.
-Considérons par exemple qu'un paquet a est en conflit avec la nouvelle version
-de b&nbsp; alors a peut être supprimé pour permettre l'entrée de b.
+d'entrer, ce dernier doit être prêt pour tous les autres critères.
+Considérons, par exemple, qu'un paquet <em>a</em> est en conflit avec la nouvelle version
+de <em>b</em>&nbsp; alors <em>a</em> peut être supprimé pour permettre l'entrée de <em>b</em>.
        <p>
 Bien sûr, il existe une autre raison pour supprimer un paquet de
 <em>testing</em>&nbsp;: le paquet est trop bogué (et avoir un seul bogue RC est
@@ -3499,8 +3527,8 @@ suffisant pour 
        <sect2 id="circular">
        <heading>Dépendances circulaires</heading>
        <p>
-Une situation qui n'est pas très bien gérée par britney est si un paquet a
-dépend de la nouvelle version d'un paquet b et vice versa.
+Une situation qui n'est pas très bien gérée par britney est si un paquet <em>a</em>
+dépend de la nouvelle version d'un paquet <em>b</em> et vice versa.
        <p>
 Voici un exemple&nbsp;:
        <p>
@@ -3511,7 +3539,7 @@ a | 1; d
 b | 1; dépend: a=1 |  2; dépend: a=2
        </example>
        <p>
-Le paquet a n'est pas considéré pour la mise à jour, le paquet b non plus.
+Aucun des paquets <em>a</em> et <em>b</em> ne sera considéré pour mise à jour.
        <p>
 Actuellement, ceci nécessite un coup de pouce manuel de l'équipe de
 diffusion. Veuillez les contacter en envoyant un courrier électronique à
@@ -3549,12 +3577,12 @@ cette partie, les responsables de version ont des marteaux de toute taille pour
 forcer britney à considérer un paquet. (Le gel de la base est également codé
 dans cette partie de britney.) (Il y a une chose semblable pour les mises à jour
 binaires pures, mais cela n'est pas décrit ici. Si vous êtes intéressé par cela,
-veuillez utiliser le code.)
+veuillez étudier attentivement le code.)
        <p>
 Maintenant, la partie la plus complexe se produit&nbsp;: britney tente de mettre
 à jour <em>testing</em> avec des candidats valides&nbsp;; en premier, chaque
 paquet individuellement, puis des groupes de plus en plus larges de paquets
-ensemble. Chaque tentative est acceptée si <em>testing</em> n'est pas moins
+ensemble. Chaque tentative est acceptée si <em>unstable</em> n'est pas moins
 ininstallable après la mise à jour qu'avant celle-ci. (Avant et après cette
 partie, certains coups de pouce sont traités&nbsp;; mais, comme seuls les
 responsables de version peuvent positionner des coups de pouce, cela n'est
@@ -3582,22 +3610,43 @@ certains cas, il est n
 Souvenez-vous que les paquets envoyés là ne sont pas traités automatiquement,
 ils doivent passer entre les mains du responsable de distribution. Vous devez
 donc avoir une bonne raison pour les y envoyer. Pour savoir ce que
-représente une bonne raison aux yeux du responsable de distribution, vous
-devriez lire les instructions données qu'il envoie régulièrement sur
+représente une bonne raison aux yeux des responsables de distribution, vous
+devriez lire les instructions données qu'ils envoient régulièrement sur
 &email-debian-devel-announce;.
          <p>
 Vous ne devriez pas envoyer un paquet à <em>testing-proposed-updates</em> quand
 vous pouvez le mettre à jour par <em>unstable</em>. Si vous ne pouvez faire
 autrement (par exemple, parce que vous avez une nouvelle version de
-développement dans <em>unstable</em>), vous pouvez l'utiliser, mais il est
+développement dans <em>unstable</em>), vous pouvez utiliser cette facilité, mais il est
 recommandé de demander l'autorisation du responsable de distribution auparavant.
 Même si un paquet est gelé, des mises à jour par <em>unstable</em> sont possibles
-si l'envoi dans <em>unstable</em> ne tire pas de nouvelle dépendance.
+si l'envoi dans <em>unstable</em> ne tire pas de nouvelles dépendances.
          <p>
 Les numéros de version sont habituellement choisis en ajoutant le nom de
-code de la distribution <em>testing</em> et un numéro d'incrémentation, comme
+code de la distribution <em>testing</em> et un numéro incrémenté, comme
 1.2sarge1 pour le premier envoi dans <em>testing-proposed-updates</em> du paquet
 en version&nbsp;1.2.
+       <p>
+Veuillez vous assurer que vous n'oubliez aucun des éléments suivants lors de
+votre envoi&nbsp;:
+<list>
+<item> vérifiez que votre paquet doit vraiment aller dans
+<em>testing-proposed-updates</em> et ne peut pas passer par
+<em>unstable</em>&nbsp;;
+<item> vérifiez que vous n'incluez que le minimum de changements&nbsp;;
+<item> vérifiez que vous incluez une explication appropriée dans le
+changelog&nbsp;;
+<item> vérifiez que vous avez bien indiqué <em>testing</em> ou
+<em>testing-proposed-updates</em> comme votre distribution cible&nbsp;;
+<item> vérifiez que vous avez construit et testé votre paquet dans
+<em>testing</em> et non dans <em>unstable</em>&nbsp;;
+<item> vérifiez que votre numéro de version est plus élevé que les versions de
+<em>testing</em> et de <em>testing-proposed-updates</em> et moins élevé que
+celle de <em>unstable</em>&nbsp;;
+<item> après l'envoi et la construction réussie sur toutes les plates-formes,
+contactez l'équipe de diffusion à &email-debian-release; et demandez-leur
+d'approuver votre envoi.
+</list>
 
 
        <sect1 id="faq">
@@ -3617,12 +3666,16 @@ d'
 a des bogues bloquants, il n'ira pas dans <em>testing</em> et par conséquent,
 ne pourra pas être diffusé dans <em>stable</em>.
          <p>
-Le compte des bogues de <em>testing</em> pour un paquet est considéré comme
-étant à peu près le nombre de bogue lors du dernier pointage quand la version
-<em>testing</em> a été égale à la version <em>unstable</em>. Les bogues marqués
-<em>woody</em> ou <em>sarge</em> ne sont pas comptés. Cependant les bogues
-marqués <em>sid</em> sont comptés.
-
+Le compte des bogues d'<em>unstable</em> est effectué avec tous les bogues
+bloquants sans étiquette de version (comme <em>potato</em>, <em>woody</em>) ou
+avec une étiquette <em>sid</em> et également s'ils ne sont ni corrigés ou
+marqués avec <em>sarge-ignore</em>.
+Le compte des bogues de <em>testing</em> pour un paquet est condiséré comme à
+peu près le nombre de bogues d'<em>unstable</em> lors du dernier pointage quand
+la version <em>testing</em> a été égale à la version <em>unstable</em>.
+       <p>
+Cela changera après la sortie de <em>Sarge</em> dès que nous aurons des versions
+dans le système de suivi des bogues.
 
        <sect2>
            <heading>Comment est-ce que l'installation d'un paquet dans
@@ -3701,7 +3754,7 @@ devrait 
 Les scripts d'aide peuvent résoudre ces problèmes. En supposant que vous vous
 conformiez aux conventions attendues par le script d'aide, celui-ci prend soin
 de tous les détails. Les changements dans la charte peuvent alors être faits
-dans le script d'aide, les paquets ont alors simplement besoin d'être
+dans le script d'aide&nbsp;; les paquets ont alors simplement besoin d'être
 reconstruits avec la nouvelle version du script et sans aucun changement
 supplémentaire.
 <p>
@@ -3741,7 +3794,7 @@ disponibles 
 Les gros paquets peuvent avoir plusieurs bogues que vous devez gérer. Si
  vous corrigez sans faire attention les bogues dans les sources, vous ne
  pourrez pas différencier facilement les nombreux correctifs que vous aurez
- appliqués. Cela peut devenir trés compliqué de mettre à jour le paquet avec
+ appliqués. Cela peut devenir très compliqué de mettre à jour le paquet avec
  une nouvelle version amont qui intègre certains correctifs (mais pas tous).
  Vous ne pouvez pas prendre l'ensemble des correctifs (par exemple, dans les
  fichiers <file>.diff.gz</file>) et décider quels correctifs il vous faut
@@ -3787,7 +3840,7 @@ Le second cas peut facilement 
  garantissant que vous avez bien défini les dépendances entre les paquets dans
  le fichier <file>debian/control</file>.
 <p>
-Le premier cas est un peu plus diffile car il implique de multiples
+Le premier cas est un peu plus difficile car il implique de multiples
  recompilations du même logiciel, mais avec différentes options de
  configuration. Le paquet source <package>vim</package> est un exemple de la
  façon de gérer cela avec un fichier <file>rules</file> écrit à la main.
@@ -3920,16 +3973,16 @@ sp
 <example>ispell -d american -g debian/control</example>
 
            <p>
-L'utilisateur s'attend habituellement à ce que les réponses aux questions
-suivantes soient présentes dans la description du paquet.
+Les utilisateurs s'attendent habituellement à ce que les réponses aux questions
+suivantes soient présentes dans la description du paquet&nbsp;:
        <list>
        <item>
 Qu'est-ce que fait le paquet&nbsp;? Si c'est un ajout d'un autre paquet, la
-description courte du paquet dont il est un ajout devrait le spécifier.
+description courte du paquet dont c'est un ajout devrait le spécifier.
        <item>
 Pourquoi est-ce qu'il voudrait installer ce paquet&nbsp;? Ceci est lié à ce qui
 est ci-dessus, mais pas tout à fait (c'est un client de messagerie&nbsp;; il
-est cool, rapide, s'interface avec pgp, ldap et imap, a les fonctionnalités
+est cool, rapide, s'interface avec PGP, LDAP et IMAP, a les fonctionnalités
 X, Y et Z).
        <item>
 Si ce paquet ne devrait pas être installé directement, mais être tiré par un
@@ -3941,9 +3994,11 @@ cela devrait 
        <item>
 En quoi le paquet est différent des paquets concurrents&nbsp;? Est-ce que c'est
 une meilleure implémentation&nbsp;? A-t-il plus de fonctionnalités, des
-fonctionnalités différentes&nbsp;? Pourquoi devrait-il choisir ce paquet (2.
-devrait parler de la classe des paquets et ceci à propos de ce paquet
-particulier, si vous avez des informations liés au deux).
+fonctionnalités différentes&nbsp;? Pourquoi devrait-il choisir ce paquet&nbsp;?
+<!-- FIXME: what's this?
++(the second questions is about the class of packages, and
+ this about this particular package, if you have information related to both).
++-->
        </list>
 
         </sect1>
@@ -4002,7 +4057,7 @@ comportement du programme. Pour plus d'explications, utilisez le fichier
 <file>README.Debian</file>.
        <p>
 Utilisez un langage anglais commun pour que la majorité des lecteur puissent le
-comprendre. Évitez les abbréviations, le parler technique et le jargon quand
+comprendre. Évitez les abréviations, le parler technique et le jargon quand
 vous expliquez des changements fermant un bogue, spécialement pour les rapports
 de bogue créés par des utilisateurs qui ne vous paraissent pas particulièrement
 à l'aise techniquement. Vous devez être poli et ne pas jurer.
@@ -4149,7 +4204,7 @@ cron (3.0pl1-74) unstable; urgency=low
     functionality provided with that script, please install the new
     package.
 
- -- Steve Greenland &lt;stevegr&amp;debian.org&gt;  Sat,  6 Sep 2003 17:15:03 -0500
+ -- Steve Greenland &lt;stevegr@debian.org&gt;  Sat,  6 Sep 2003 17:15:03 -0500
 </example>
           <p>
 Le fichier NEWS.Debian est installé comme
@@ -4201,7 +4256,7 @@ cas, l'affichage ne doit se faire que dans l'
 Gardez les scripts de maintenance aussi simples que possible. Nous vous
 suggérons d'utiliser des scripts shell POSIX purs. Rappelez-vous, que si vous
 avez besoin d'une fonctionnalité de Bash, le script de maintenance doit
-l'indiquer dans sa première ligne. Un shell POSIX ou Bash sont préférés à
+préciser bash dans sa première ligne. Un shell POSIX ou Bash sont préférés à
 Perl car ils permettent à <package>debhelper</package> d'ajouter facilement des
 parties aux scripts.
         <p>
@@ -4215,7 +4270,7 @@ Si vous avez besoin de v
 utiliser quelque chose comme&nbsp;:
 <example>if [ -x /usr/sbin/install-docs ]; then ...</example>
 
-Si vous ne désirez pas mettre en dur le chemin de la commande dans le script de
+Si vous ne désirez pas mettre en dur le chemin d'une commande dans le script de
 maintenance, la fonction de shell suivante conforme à POSIX peut vous
 aider&nbsp;:
 
@@ -4252,8 +4307,344 @@ pr
 Debconf est un bon outil, mais il est souvent mal utilisé. Plusieurs erreurs
  communes sont référencées dans la page de manuel <manref section="7"
  name="debconf-devel">. Vous devriez vraiment lire cette page si vous décidez
- d'utiliser debconf.
-      </sect>
+ d'utiliser debconf. Nous documentons également plusieurs des meilleures
+ pratiques ici.
+       <p>
+Ces lignes directives incluent plusieurs recommandations de style d'écriture et
+de typographie, des considérations générales à propos de l'utilisation de
+debconf ainsi que des recommandations plus spécifiques pour certaines parties de
+la distribution (par exemple, le système d'installation).
+
+       <sect1>N'abusez pas de debconf
+       <p>
+Depuis que debconf est apparu dans Debian, il a été largement abusé et plusieurs
+critiques reçues par la distribution Debian proviennent d'utilisation abusive de
+debconf avec la nécessité de répondre à un grand nombre de questions avant
+d'avoir n'importe quel petit logiciel d'installé.
+       <p>
+Garder les notes d'utilisation à leur place&nbsp;: le fichier NEWS.Debian ou le
+fichier README.Debian. N'utilisez des notes que pour des notes importantes
+qui peuvent directement concerner l'utilisation du paquet. Rappelez-vous que les
+notes bloqueront toujours l'installation avant leur confirmation ou qu'elles
+embêtent l'utilisateur par un courriel.
+       <p>
+Choisissez avec soin les priorités des questions dans les scripts de
+responsable. Reportez-vous à <manref name="debconf-devel" section="7"> pour plus
+de détails sur les priorités. La plupart des questions devraient utiliser un
+priorité moyenne ou basse.
+
+       <sect1>Recommandations générales pour les auteurs et traducteurs
+       <p>
+       <sect2>Écrivez un anglais correct
+       <p>
+La plupart des responsables de paquets Debian n'ont pas l'anglais comme langue
+maternelle. Écrire des modèles correctement rédigés peut donc ne pas être facile
+pour eux.
+       <p>
+Veuillez utiliser (et abuser de) la liste de discussions
+debian-l10n-english@lists.debian.org. Faites relire vos questionnaires.
+       <p>
+Des questionnaires écrits incorrectement donne une pauvre image de votre paquet,
+de votre travail... ou même de Debian elle-même.
+       <p>
+Évitez le jargon technique autant que possible. Si certains termes vous semble
+courants, ils peuvent être impossibles à expliquer à d'autres personnes. Si vous
+ne pouvez pas les éviter, essayez de les expliquer (en utilisant la description
+étendue). Quand vous faites cela, essayez d'équilibrer la verbosité et la
+simplicité.
+
+       <sect2>Être courtois avec les traducteurs
+       <p>
+Les questionnaires debconf peuvent être traduits. Debconf, avec son paquet-frêre
+po-debconf, offre un cadre de travail simple pour obtenir des questionnaires
+traduits par les équipes de traduction ou même par des individus isolés.
+       <p>
+Veuillez utiliser les questionnaires basés sur gettext. Installez po-debconf sur
+votre système de développement et lisez sa documentation («&nbsp;man
+po-debconf&nbsp;» est un bon début).
+       <p>
+Évitez de changer vos questionnaires trop souvent. Modifier le texte des
+questionnaires entraînent plus de travail pour les traducteurs dont les
+traductions seront rendues «&nbsp;floues&nbsp;» («&nbsp;fuzzy&nbsp;»). Si vous
+prévoyez des modifications dans vos questionnaires d'origine, veuillez contacter
+les traducteurs. La plupart des traducteurs actifs sont très réactifs et obtenir
+leur travail inclus avec vos questionnaires modifiés vous économisera des envois
+supplémentaires. Si vous utilisez des modèles basés sur gettext, le nom et
+l'adresse électronique du traducteur sont mentionnés dans les en-têtes des
+fichiers PO.
+       <p>
+En cas de doutes, vous pouvez également contacter l'équipe de traduction pour
+une langue donnée (debian-l10n-xxxxx@lists.debian.org) ou la liste de discussions
+debian-i18n@lists.debian.org.
+
+       <sect2>Ne faites pas de suppositions à propos des interfaces
+       <p>
+Le texte des modèles ne doit pas faire référence aux composants appartenant à
+l'une des interfaces debconf. Des phrases comme «&nbsp;If you answer
+Yes...&nbsp;» n'a aucun sens pour les utilisateurs d'interfaces graphiques qui
+utilisent des cases à cocher pour les questions booléennes.
+       <p>
+Plus généralement, essayez d'éviter de vous référer à toute action de
+l'utilisation. Donnez simplement des faits.
+
+       <sect2>N'utilisez pas la première personne
+       <p>
+Vous devriez éviter d'utiliser la première personne («&nbsp;I will do
+this...&nbsp;» ou «&nbsp;We recommend...&nbsp;»). L'ordinateur n'est pas une
+personne et les qustionnaires debconf ne parlent pas pour les développeurs
+Debian. Vous devriez utiliser une construction neutre et souvent une forme
+passive. Pour ceux d'entre vous qui écrivent déjà des publications
+scientifiques, écrivez simplement vos questionnaires comme vous écriveriez un
+papier scientifique.
+
+       <sect2>Soyez neutre dans le genre
+       <p>
+Le monde est fait d'hommes et de femmes. Veuillez utiliser des constructions
+neutres dans le genre dans votre texte. Ce n'est pas du politiquement correct,
+c'est simplement montrer du respect pour toute l'humanité.
+
+
+       <sect1>Définition des champs de questionnaires
+       <p>
+Cette partie donne plusieurs informations qui sont principalement extraites de
+la page de manuel <manref name="debconf-devel" section="7">.
+
+       <sect2>Type
+       <p>
+
+       <sect3>string: (chaîne de caractères)
+       <p>
+Résulte en un champ d'entrée libre dans lequel l'utilisateur peut écrire toute chaîne.
+
+       <sect3>password: (mot de passe)
+       <p>
+Demande un mot de passe à l'utilisateur. Veuillez utiliser ce champ avec
+précaution&nbsp;; soyez conscient que le mot de passe que l'utilisateur entre
+sera écrit dans la base de données debconf. Vous devriez probablement enlever
+cette valeur de la base de données dès que possible.
+
+       <sect3>boolean: (booléen)
+       <p>
+Un choix vrai/faux. Rappelez-vous&nbsp;: vrai/faux, PAS OUI/NON...
+
+       <sect3>select: (sélection)
+       <p>
+Un choix parmi un certain nombre de valeurs. Les choix doivent être spécifiés
+dans un champ nommé «&nbsp;Choices&nbsp;». Séparez les valeurs possibles par des
+virgules et des espaces ainsi&nbsp;: Choices: yes, no, maybe
+
+       <sect3>multiselect: (sélection multiple)
+       <p>
+Comme le type de données select, excepté que l'utilisateur peut choisir un
+nombre quelconque d'éléments dans la liste de choix (ou aucun d'entre eux).
+
+       <sect3>note: (note)
+       <p>
+Plutôt que d'être une question en tant que telle, ce type de donnée indiqué une
+note qui peut être affichée à l'utilisateur. Il ne devrait être utilisé que
+pour des données importantes que l'utilisateur doit réellement voir, car debconf
+fera tout ce qu'il peut pour s'assurer que l'utilisateur le voit&nbsp;; il
+stoppera l'installation en attendant que l'utilisateur appuie sur une touche ou
+il leur enverra même la note par courrier dans certains cas.
+
+       <sect3>text: (texte)
+       <p>
+Ce type est maintenant considéré comme obsolète&nbsp;: ne l'utilisez pas.
+
+       <sect3>error: (erreur)
+       <p>
+<strong>CE TYPE DE MODÈLE N'EST PAS ENCORE GÉRÉ PAR DEBCONF.</strong>
+       <p>
+Il a été ajouté à cdebconf, la version C de debconf, utilisé en premier dans
+l'installateur Debian.
+       <p>
+Veuillez ne pas l'utiliser à moins que debconf ne le prennent en charge.
+       <p>
+Ce type est conçu pour gérer des messages d'erreur. Il est presque semblable au
+type «&nbsp;note&nbsp;». Des interfaces peuvent le présenter différemment (par
+exemple, l'interface dialog de cdebconf affiche un écran rouge au lieu de
+l'écran bleu habituel).
+
+
+       <sect2>Description: description courte et étendue
+       <p>
+Les descriptions des modèles sont composées de deux parties&nbsp;: une courte et
+une étendu. La description courte est dans la ligne «&nbsp;Description:&nbsp;»
+du questionnaire.
+       <p>
+La description courte devrait être gardée courte (50&nbsp;caractères ou moins)
+poru qu'elle puissent être ajustée par la plupart des interfaces debconf. La
+garder courte aide également les traducteurs, car les traductions ont tendance à
+être plus longue que l'originale.
+       <p>
+La description courte devrait se suffire à elle-même. Certaines interfaces
+n'affichent pas la description longue par défaut ou seulement si l'utilisateur
+la demande explicitement ou même ne l'affichent pas du tout. Évitez des choses
+comme «&nbsp;What do you want to do&nbsp;?&nbsp;».
+       <p>
+Il n'est pas nécessaire que la description courte soit une phrase complète. Cela
+fait partie de la recommandation «&nbsp;gardez-la courte et efficace&nbsp;».
+       <p>
+La description étendu ne devrait pas répétée la description courte mot pour mot.
+Si vous ne trouvez pas de description longue, commencez par à y réfléchir plus.
+Envoyez un message sur debian-devel. Demandez de l'aide. Suivez un cours
+d'écriture&nbsp;! La description étendue est imprtante. Si, après tout cela,
+vous ne trouvez toujours rien, laissez-la vide.
+       <p>
+La description étendue devrait utiliser des phrases complètes. Des paragraphes
+devraient être gardés court pour améliorer la lisibilité. Ne mélangez pas deux
+idées dans le même paragrpahe, mais utilisez plutôt un autre paragraphe.
+       <p>
+Ne soyez pas trop verbeux. Certaines interfaces debconf ne gèrent pas très bien
+les descriptions de plus de 20&nbsp;lignes, essayez donc de les conserver sous
+cette limite.
+       <p>
+Pour des règles spécifiques selon le type de questionnaire (chaîne de
+caractères, booléen, etc.), veuillez lire ci-dessous.
+
+       <sect2>Choices (choix)
+       <p>
+Ce champ devrait utilisé pour des types Select et Multiselect. Il contient les
+choix possibles qui seront présentés aux utilisateurs. Ces choix devraient être
+séparés par des virgules.
+
+
+       <sect2>Default (valeur par défaut)
+       <p>
+Ce champ est facultatif. Il contient la réponse par défaut pour les modèles
+chaîne de caractères, sélection et multi-sélection. Pour des questionnaires
+multi-sélection, il peut contenir une liste de choix séparés par des virgules.
+
+       <sect1>Guide de style spécifique par champ de questionnaires
+       <p>
+
+       <sect2>Champ Type
+       <p>
+Aucun indication spécifique excepté&nbsp;: utilisez le type approprié en vous
+référant à la section précédente.
+
+       <sect2>Champ Description
+       <p>
+Voici ci-dessous des instructions spécifiques pour écrire correctement la
+description (courte et étendue) selon le type de questionnaire.
+
+       <sect3>questionnaire chaîne de caractères/mot de passe
+       <p>
+<list>
+<item> La description courte est une invite et NON un titre. Évitez des invites
+    de style question («&nbsp;IP Address?&nbsp;») en faveur d'invites
+    «&nbsp;ouvertes&nbsp;»à («&nbsp;IP address:&nbsp;»). L'utilisation des
+    deux-points est recommandée.
+
+<item> La description étendue est un complément à la description courte. Dans la
+    partie étendue, expliquez ce qui est demandé, plutpot que de poser la même
+    question à nouveau en utilisant des mots plus longs. Utilisez des phrases
+    complètes. Un style d'écriture trop concis est fortement découragé.
+</list>
+
+       <sect3>modèles booléens
+       <p>
+<list>
+<item> La description courte devrait être rédigée sous la forme d'une question
+    qui devrait être gardée courte et devrait généralement se termier par un
+    point d'interrogation. Un style d'écriture concis est permis et même
+    encouragé si la question est plutôt longue (rappelez-vous que les
+    traductions sont souvent plus longue que les versions d'origine)
+
+<item> La description étendu ne devrait PAS inclure de question.
+
+<item> À nouveau, veuillez éviter de vous référer à des composants d'interface
+    spécifiques. Une erreur courante pour de telles questionnaires est les
+    constructions du type «&nbsp;if you answer Yes&nbsp;».
+</list>
+
+       <sect3>sélection/multi-sélection
+       <p>
+<list>
+<item> La description courte est une invite et NON un titre. N'utilisez PAS des
+    constructions inutiles du type «&nbsp;Please choose...&nbsp;». Les
+    utilisateurs sont assez intelligents pour réaliser qu'ils doivent choisir
+    quelque chose...:)
+
+<item> La description étendu devra compléter la description courte. Elle peut se
+    référer aux choix disponibles. Elle peut également mentionner que
+    l'utilisateur peut choisir plus d'un des choix disponibles si le
+    questionnaire est du type sélection multiple (bien que l'interface rende
+    soivent cela clair).
+</list>
+
+       <sect3>Notes
+       <p>
+<list>
+<item> La description courte devrait être considéré comme un *titre*. 
+
+<item> La description étendue est ce qui sera affiché comme une description plus
+    détaillée de la note. Faites de phrases, n'utilisez pas un style d'écriture
+    trop concis.
+
+<item> N'ABUSEZ PAS DE DEBCONF. Les notes sont le moyen le plus courant d'abus
+    de debconf. Comme il est écrit dans la page de manuel de
+    debconf-devel&nbsp;: il est préférable de ne les utiliser que pour des
+    avertissements à propos de problèmes très sérieux. Les fichiers NEWS.Debian
+    ou README.Debian sont les endroits appropriés pour un grand nombre de notes.
+    Si, en lisant ceci, vous envisagez de convertir vos modèles de type note en
+    entrées dans NEWS/Debian ou README.Debian, veuillez considérer de conserver
+    les traductions existantes pour une utilisation future.
+</list>
+
+
+       <sect2>Champ de choix
+       <p>
+S'il est probable que les choix changent souvent, veuillez considérer
+l'utilisation de l'astuce «&nbsp;__Choices&nbsp;». Cela séparera chaque choix
+individuel en une chaîne de caractères seule, ce qui aidera considérablement les
+traducteurs à faire leur travail.
+
+       <sect2>Champ par défaut
+       <p>
+S'il est probable que la valeur par défaut d'un modèle «&nbsp;select&nbsp;»
+change selon la langue de l'utilisateur (par exemple, s'il s'agit d'un choix de
+langue), veuillez utiliser l'astuce «&nbsp;_DefaultChoice&nbsp;».
+       <p>
+Ce champ spécial permet aux traducteurs de positionner le choix le plus
+approprié selon leur propre langue. Cela deviendra le choix par défaut quand
+leur langue sera sélectionné alors votre choix par défaut sera utilisé pour
+l'anglais.
+       <p>
+Un exemple tiré des modèles du paquet geneweb&nbsp;:
+<example>
+Template: geneweb/lang
+Type: select
+__Choices: Afrikaans (af), Bulgarian (bg), Catalan (ca), Chinese (zh), Czech (cs), Danish (da), Dutch (nl), English (en), Esperanto (eo), Estonian (et), Finnish (fi), French (fr), German (de), Hebrew (he), Icelandic (is), Italian (it), Latvian (lv), Norwegian (no), Polish (pl), Portuguese (pt), Romanian (ro), Russian (ru), Spanish (es), Swedish (sv)
+# This is the default choice. Translators may put their own language here
+# instead of the default.
+# WARNING : you MUST use the ENGLISH FORM of your language
+# For instance, the french translator will need to put "French (fr)" here.
+_DefaultChoice: English (en)[ translators, please see comment in PO files]
+_Description: Geneweb default language:
+</example>
+       <p>
+Notez l'utilisation de crochets qui permettent des commentaires internes dans
+les champs debconf. Notez également l'utilisation de commentaires qui
+apparaîtront dans les fichiers sur lesquels travailleront les traducteurs.
+       <p>
+Les commentaires sont nécessaires car l'astuce DefaultChoice est un peu
+déroutante&nbsp;: les traducteurs peuvent y placer leur propre choix.
+
+       <sect2>Champ par défau
+       <p>
+N'utilisez PAS de champ par défaut vide. Si vous ne voulez pas utiliser de
+valeurs par défaut, n'utilisez pas simplement pas du tout Default.
+       <p>
+Si vous utilisez po-debconf (et vous DEVRIEZ le faire, voir 2.2), veuillez
+considérer de rendre ce champ traduisible, si vous pensez qu'il peut être
+traduit.
+       <p>
+Si la valeur par défaut peut varier selon la langue ou le pays (par exemple, la
+valeur par défaut pour un choix de langue), veuillez considérer l'utilisation du
+type spécial «&nbsp_DefaultChoice&nbsp;» documenté dans <manref
+               name="po-debconf" section="7">).
+       </sect>
 
 
       <sect id="bpp-i18n">
@@ -4415,6 +4806,7 @@ Plusieurs types sp
       Les paquets Lisp devraient s'enregistrer avec le paquet
       <package>common-lisp-controller</package> pour lequel vous pouvez vous
       reporter au fichier &file-lisp-controller;.
+<!-- TODO: mozilla extension policy, once that becomes available -->
 </list>
 
   </sect1>
@@ -4468,13 +4860,13 @@ LOCPATH=$LOCALE_PATH LC_ALL=$LOCALE_NAME.$LOCALE_CHARSET date
        <sect1 id="bpp-transition">
           <heading>Rendre les paquets de transition conformes avec deborphan</heading>
           <p>
-Deborphan est un programme qui aide les utilisateurs à détecter quels paquets
+Deborphan est un programme pour aider les utilisateurs à détecter quels paquets
 peuvent être enlevés sans problème du système, i.e. ceux dont aucun paquet ne
 dépend. L'opération par défaut est de chercher seulement parmi les sections libs
 et oldlibs pour débusquer les bibliothèques inutilisées. Mais si l'on passe le
 bon argument, il tente d'attraper d'autres paquets inutiles. 
           <p>
-Par exemple, avec --guess-dummy, il cherche tous les paquets de transition qui
+Par exemple, avec --guess-dummy, deborphan cherche tous les paquets de transition qui
 étaient nécessaires pour une mise à jour, mais qui peuvent sans problème être
 supprimés. Pour cela, il recherche la chaîne de caractères «&nbsp;dummy&nbsp;»
 ou «&nbsp;transitional&nbsp;» dans la description courte.
@@ -4529,7 +4921,7 @@ name="querybts" section="1"> peuvent 
 <prgn>reportbug</prgn> invoquera également habituellement <prgn>querybts</prgn>
 avant l'envoi).
 <p>
-Essayer d'envoyer vos bogues au bon emplacement. Quand, par exemple, votre bogue
+Essayez d'envoyer vos bogues au bon emplacement. Quand, par exemple, votre bogue
 concerne un paquet qui réécrit des fichiers d'un autre paquet, vérifiez les
 listes des bogues pour les <em>deux</em> paquets pour éviter de créer des
 rapports de bogues dupliqués.
@@ -4609,14 +5001,14 @@ Les personnes qui participent 
  mises à jour indépendantes, ils peuvent en faire une sans avertissement
  préalable s'ils envoient leur paquet avec un délai d'au moins 3 jours dans
  DELAYED/3-day. Toutes les autres règles de mise à jour indépendante
- s'appliquent comme d'habitude, ils devraient envoyer le correctif de la
+ s'appliquent comme d'habitude&nbsp;; ils devraient envoyer le correctif de la
  mise à jour dans le BTS (pour l'un des bogues ouverts corrigé par la mise à
  jour ou pour un nouveau bogue marqué comme fixé). Ils devraient également
- respecter les souhaits du responsable s'il en a exprimés.
+ respecter tout souhait du responsable s'il en a exprimé.
 <p>
-Si une personne ne se sent pas à l'aise avec une mise à jour indépendante, elle
- devrait simplement envoyer un correctif au BTS. C'est de loin meilleur qu'une
mise à jour défectueuse.
+Si vous ne vous sentez pas à l'aise avec une mise à jour indépendante, envoyez
+ simplement un correctif au BTS. C'est de loin meilleur qu'une mise à jour
+ défectueuse.
 
     <sect id="contacting-maintainers">Contacter d'autres responsables
 <p>
@@ -4637,6 +5029,7 @@ Vous pouvez 
       paquet de source donné par le <ref id="pkg-tracking-system">. Vous pouvez le
       faire en utilisant l'adresse <tt>&lt;nom-paquet&gt;@&pts-host;</tt>.
 
+<!-- FIXME: moo@packages.d.o is easily confused with moo@packages.qa.d.o -->
 
     <sect id="mia-qa">Gérer les responsables non joignables
 <p>
@@ -4647,7 +5040,7 @@ Si vous remarquez qu'un paquet manque de maintenance, vous devriez vous assurer
       ait simplement besoin d'un rappel.
 <p>
 Il y a un système simple (la base de données MIA) dans laquelle les informations
-sur les responsables supposés (deemed ?) inactifs sont enregistrées. Quand un
+sur les responsables supposés Absents En Exercice («&nbsp;Missing In Action) sont enregistrées. Quand un
 membre du groupe QA contacte un responsable inactif ou trouve plus d'informations
 sur celui-ci, c'est enregistré dans la base de données MIA. Ce système
 est disponible dans /org/qa.debian.org/mia sur l'hôte qa.debian.org et peut être
@@ -4657,7 +5050,7 @@ conna
 utilise comme correspondance de noms d'utilisateur. <example>mia-history
 --help</example> affiche quels paramètres sont acceptés. Si vous déterminez
 qu'aucune information n'a encore été enregistrée pour un responsable inactif ou
-que vous voulez ajouter plus d'informations, vous devez utiliser la procédure
+que vous voulez ajouter plus d'informations, vous deviez utiliser la procédure
 suivante.
 <p>
 La première étape est de contacter poliment le responsable et d'attendre une
@@ -4675,8 +5068,8 @@ informations utiles sur ce responsable. Ceci inclut&nbsp;:
        <item>Les informations «&nbsp;echelon&nbsp;» disponibles dans la <url
               id="&url-debian-db;" name="base de données LDAP des
               développeurs">, qui indiquent quand le développeur a envoyé un
-              message pour la dernière fois sur une liste de diffusion Debian.
-              (Ceci inclut les envois via les listes debian-*-changes.)
+              message pour la dernière fois sur une liste de diffusion Debian
+              (cela inclut les envois via les listes debian-*-changes).
               Rappelez-vous également de vérifier si le responsable est indiqué
               comme en vacances dans la base de données.
 
@@ -4686,7 +5079,7 @@ informations utiles sur ce responsable. Ceci inclut&nbsp;:
               depuis des lustres&nbsp;? De plus, combien de bogues y a-t-il en
               général&nbsp;? Un autre point d'information important est si les
               paquets ont subi des mises à jour indépendantes et si oui, par
-              qui&nbsp;?
+              qui.
 
        <item>Est-ce que le responsable est actif en dehors de Debian&nbsp;? Par
               exemple, il peut avoir envoyé des messages récemment à des
@@ -4715,7 +5108,7 @@ Un dernier mot&nbsp;: veuillez vous souvenir d'
 volontaires et nous ne pouvons dédier l'intégralité de notre temps à Debian.
 Vous n'êtes pas non plus au courant des circonstances de la personne impliquée.
 Elle est peut-être sérieusement malade ou pourrait même nous avoir quitté
-&mdash;&nbsp;vous ne savez pas qui recevra vos courriers&nbsp;&mdash; imaginez comme un
+&mdash;&nbsp;vous ne savez pas qui recevra vos courriers. Imaginez comme un
 proche se sentira s'il lit un courrier pour la personne décédée et trouve un
 message très impoli, en colère et accusateur&nbsp;!)
 <p>
@@ -4825,13 +5218,13 @@ name="introduction 
 (internationalisation) veut dire la modification d'un logiciel ou de
 technologies liées pour qu'un logiciel puisse potentiellement gérer des langues
 multiples, des conventions multiples et ainsi de suite dans le monde
-entier&nbsp;» alors que "L10N (localisation) veut dire l'implémentation dans
+entier&nbsp;» alors que «&nbsp;L10N (localisation) veut dire l'implémentation dans
 une langue spécifique pour un logiciel déjà internationalisé&nbsp;».
       <p>
-La l10n et l'i18n sont liées, mais les difficultés liées à chacune sont très
+La l10n et l'i18n sont interconnectées, mais les difficultés liées à chacune sont très
 différentes. Il n'est pas vraiment difficile de permettre à un programme de
 changer la langue dans laquelle sont affichés les textes selon les paramètres de
-l'utilisateur, mais il est très couteux en temps de traduire réellement ces
+l'utilisateur, mais il est très coûteux en temps de traduire réellement ces
 messages. D'un autre côté, définir le codage des caractères est trivial, mais
 adapter le code pour utiliser des codages de caractères différents est un
 problème vraiment difficile.
@@ -4856,18 +5249,18 @@ des projets comme le
            id="http://i18n.kde.org/" name="celui de KDE">.
 La seule ressource centralisée dans Debian est les <url
 id="http://www.debian.org/intl/l10n/" name="statistiques de traduction Debian
-           centralisées"> où vous pouvez trouvez des statistiques sur les
+           centralisées"> où vous pouvez trouver des statistiques sur les
 fichiers de traduction trouvés dans les paquets, mais il n'y a aucune
 infrastructure pour faciliter le processus de traduction.
          <p>
-Un effort pour traduire les descriptions de paquet a démarré il y a longtemps
+Un effort pour traduire les descriptions de paquet a démarré il y a longtemps,
 même si les outils fournissent très peu de prise en charge pour les utiliser
-vraiement (i.e. seul APT peut les utiliser quand il est configuré
-convenablement). Il n'y a rien à faire de la part des responsables et les
-traducteurs devraient utiliser le <url id="http://ddtp.debian.org/"
-name="DDTP">.
+vraiment (i.e., seul APT peut les utiliser quand il est configuré
+convenablement). Les responsables n'ont rien à faire de particulier pour gérer
+les traductions des descriptions de paquets&nbsp;; les traducteurs devraient
+utiliser le <url id="http://ddtp.debian.org/" name="DDTP">.
          <p>
-Pour les questionnaires debconf, le responsable devrait utiliser le paquet
+Pour les questionnaires debconf, les responsable devraient utiliser le paquet
 po-debconf pour faciliter le travail des traducteurs, qui peuvent utiliser le
 DDTP pour faire leur travail (mais les équipes française et brésilienne ne le
 font pas). On peut trouver certaines statistiques à la fois sur le site du
@@ -4880,14 +5273,18 @@ statistiques sont disponibles sur le site des statistiques de traduction Debian
 centralisées.
          <p>
 Pour la documentation générale à propos de Debian, le processus est plus ou
-moins le même que pour les pages web (les traducteurs ont un accès au CVS), mais
+moins le même que pour les pages web (les traducteurs ont accès au CVS), mais
 il n'y a pas de page de statistiques.
          <p>
-Pour la documentation spécifique des paquets (pages de manuel, document info,
-autres formats), presque tout est encore à faire. Le plus notable, le projet KDE
-gère la traduction de ses documentations de la même façon que ses messages de
-programme. Les pages de manuel spécifiques Debian sont gérées dans un <url
-id="http://cvs.debian.org/manpages/?cvsroot=debian-doc" name="dépôt CVS spécifique">.
+Pour la documentation spécifique aux paquets (pages de manuel, documents info,
+autres formats), presque tout est encore à faire.
+         <p>
+Le plus notablement, le projet KDE gère la traduction de ses documentations de la
+même façon que ses messages de programme.
+         <p>
+Il existe un effort pour gérer les pages de manuel spécifiques Debian au sein
+d'un <url id="http://cvs.debian.org/manpages/?cvsroot=debian-doc" name="dépôt
+           CVS spécifique">.
 
        <sect id="l10n-faqm">FAQ I18N &amp; L10N pour les responsables
          <p>
@@ -4898,25 +5295,25 @@ Si vous avez une meilleure id
 désaccord avec certains points, vous êtes libre de fournir vos impressions pour
 que ce document puisse être amélioré.
 
-         <sect1 id="l10n-faqm-tr">Comment faire en sorte qu'un texte soit traduit&nbsp;?
+         <sect1 id="l10n-faqm-tr">Comment faire en sorte qu'un texte soit traduit
            <p>
-Pour traduire une description de paquet ou un questionnaire debconf, nous n'avez
+Pour traduire des descriptions de paquet ou des questionnaires debconf, vous n'avez
 rien à faire, l'infrastructure du DDTP répartira le matériel à traduire aux
 volontaires sans besoin d'interaction de votre part.
            <p>
 Pour tous les autres matériels (fichiers gettext, pages de manuel ou autre
 documentation), la meilleure solution est de placer votre texte quelque part sur
-l'Internet et de demander sur debian-i18n pour une traductions dans différentes
+l'Internet et de demander sur debian-i18n la traduction dans différentes
 langues. Certains membres des équipes de traduction sont abonnés à cette liste
 et ils prendront soin de la traduction et du processus de relecture. Une fois
-ceci fait, vous recevrez de leur part votre document traduit dans votre boîte à
-lettre.
+qu'ils ont fini, vous recevrez de leur part votre document traduit dans votre
+boîte aux lettres.
 
          <sect1 id="l10n-faqm-rev">Comment faire en sorte qu'une traduction
-         donnée soit relue&nbsp;?
+         donnée soit relue
            <p>
 De temps en temps, des personnes indépendantes traduiront certains textes
-inclus dans votre paquet et vous demanderont de les inclure dans le paquet.
+inclus dans votre paquet et vous demanderont d'inclure la traduction dans le paquet.
 Cela peut devenir problématique si vous n'êtes pas familier avec la langue
 donnée. C'est une bonne idée d'envoyer le document à la liste de diffusion l10n
 correspondante en demandant une relecture. Une fois celle-ci faite, vous devriez
@@ -4924,13 +5321,13 @@ avoir plus confiance dans la qualit
 dans votre paquet.
 
          <sect1 id="l10n-faqm-update">Comment faire en sorte qu'une traduction
-         donnée soit mise à jour&nbsp;?
+         donnée soit mise à jour
            <p>
-Si vous avez certaines traductions d'un texte donné qui trainent (?), chaque fois
-que vous mettez à jour l'original, vous devriez gentiment demander au précédent
-traducteur de mettre à jour sa traduction avec le texte original. Gardez à
-l'esprit que cette tâche demande du temps, au moins une semaine pour obtenir une
-mise à jour relue.
+Si vous avez certaines traductions d'un texte donné qui traînent, chaque fois
+que vous mettez à jour l'original, vous devriez demander au précédent
+traducteur de mettre à jour sa traduction avec vos nouveaux changements. Gardez à
+l'esprit que cette tâche demande du temps&nbsp;; au moins une semaine pour
+obtenir une mise à jour relue.
            <p>
 Si votre traducteur ne répond pas, vous pouvez demander de l'aide sur la liste de
 diffusion correspondante. Si tout échoue, n'oubliez pas de mettre un
@@ -4942,12 +5339,13 @@ vieux document est souvent mieux que pas de documentation du tout pour les
 personnes non anglophones.
 
          <sect1 id="l10n-faqm-bug">Comment gérer un rapport de bogue concernant
-         une traduction&nbsp;?
+         une traduction
            <p>
 La meilleure solution peut être de marquer le bogue comme «&nbsp;suivi au développeur
 amont&nbsp;» (<em>forwarded to upstream</em>) et de faire suivre le bogue à la
 fois au précédent traducteur et à son équipe (en utilisant la liste de diffusion
 debian-l10n-XXX correspondante).
+<!-- TODO: add the i18n tag to the bug? -->
 
        <sect id="l10n-faqtr">FAQ I18N &amp; L10N pour les traducteurs
          <p>
@@ -4955,7 +5353,7 @@ Lorsque vous lirez cela, gardez 
 procédure générale dans Debian concernant ces points et que, dans tous les cas,
 vous devriez collaborer avec votre équipe et les responsables des paquets.
 
-         <sect1 id="l10n-faqtr-help">Comment aider l'effort de traduction&nbsp;?
+         <sect1 id="l10n-faqtr-help">Comment aider l'effort de traduction
            <p>
 Choisissez ce que vous désirez traduire, assurez-vous que personne ne travaille
 déjà dessus (en utilisant votre liste de diffusion debian-l10n-XXX),
@@ -4964,7 +5362,7 @@ langue maternelle sur votre liste de diffusion l10n et fournissez-le au
 responsable du paquet (voir le point suivant).
 
          <sect1 id="l10n-faqtr-inc">Comment fournir une traduction pour
-         inclusion dans un paquet&nbsp;?
+         inclusion dans un paquet
            <p>
 Assurez-vous que votre traduction est correcte (en demandant une relecture sur
 votre liste de discussion l10n) avant de la fournir pour inclusion. Cela
@@ -4980,7 +5378,7 @@ traduction n'emp
          <p>
 <list>
     <item>
-En tant que responsable, n'éditez jamais les traductions en aucune façon (même
+En tant que responsable, ne modifiez jamais les traductions en aucune façon (même
 pour reformater l'affichage) sans demander à la liste de diffusion l10n
 correspondante. Vous risquez, par exemple, de casser le codage du fichier en
 agissant ainsi. De plus, ce que vous considérez comme une erreur peut être
@@ -4993,8 +5391,8 @@ trouvent, personne ne le fera.
     <item>
 Dans tous les cas, rappelez-vous que le problème principal avec la l10n est
 qu'elle demande la coopération de plusieurs personnes et qu'il est très facile
-de démarrer une guerre incendiaire à propos de petits problèmes dûs à une
-incompréhension. Donc, si vous avez des problèmes avec votre interlocuteur,
+de démarrer une guerre incendiaire à propos de petits problèmes dûs à des
+incompréhensions. Donc, si vous avez des problèmes avec votre interlocuteur,
 demandez de l'aide sur la liste de diffusion l10n correspondante, sur
 debian-i18n ou même sur debian-devel (attention, cependant, les discussions sur
 la l10n tournent très souvent à l'incendie sur cette liste :)
@@ -5010,8 +5408,8 @@ Cette section contient un aper
       Cette liste n'est ni complète, ni définitive, il s'agit juste d'un guide
       des outils les plus utilisés.
 <p>
-Les outils du responsable Debian sont destinés à améliorer le confort des
-      responsables et libérer leur temps des tâches plus cruciales. Comme le dit
+Les outils du responsable Debian sont destinés à aider les
+      responsables et libérer leur temps pour des tâches plus cruciales. Comme le dit
       Larry Wall, il y a plus d'une manière de le faire.
 <p>
 Certaines personnes préfèrent utiliser des outils de haut niveau, d'autres pas.
@@ -5041,7 +5439,7 @@ Le paquet <package>dpkg-dev</package> contient les outils (y compris
  <prgn>dpkg-source</prgn>) nécessaires pour déballer, fabriquer et livrer des
  paquets Debian source. Ces utilitaires fournissent les fonctionnalités de bas
  niveau indispensables pour créer et manipuler les paquets&nbsp;; en tant que
- tels, ils sont indispensables à tout responsable Debian.
+ tels, ils sont essentiels à tout responsable Debian.
 
       <sect1 id="debconf">
          <heading><package>debconf</package></heading>
@@ -5090,7 +5488,7 @@ charte dans leurs paquets</p>
 <p>
 Vous devriez récupérer la dernière version de <package>lintian</package> depuis
  <em>unstable</em> régulièrement et vérifier tous vos paquets. Notez que
- l'option <tt>-i</tt> donne des explications détaillées sur la signication de
+ l'option <tt>-i</tt> donne des explications détaillées sur la signification de
  chaque erreur, la partie concernée dans la charte et le moyen habituel de
  régler le problème.
 <p>
@@ -5099,14 +5497,14 @@ comment et quand utiliser Lintian.
 <p>
  Vous pouvez aussi obtenir un résumé de tous les problèmes reportés par Lintian
  sur vos paquets à <url id="&url-lintian;">. Ces rapports contiennent la sortie
- de la dernière version de <prgn>lintian</prgn> sur l'ensemble de la
+ de la dernière version de <prgn>lintian</prgn> pour l'ensemble de la
  distribution de développement (<em>unstable</em>).
 </sect1>
 
         <sect1 id="linda">
           <heading><package>linda</package></heading>
           <p>
-<package>linda</package> est un autre vérificateur de paquet. Il est sembable à
+<package>linda</package> est un autre vérificateur de paquet. Il est semblable à
 <package>lintian</package>, mais il a un ensemble de tests différents. Il est écrit
 en Python plutôt qu'en Perl.</p>
         </sect1>
@@ -5151,14 +5549,14 @@ ils peuvent 
 <p>
 Le paquet <package>debhelper</package> regroupe un ensemble de programmes qui
  peuvent être utilisés dans <file>debian/rules</file> pour automatiser les
- tâches courantes relatives à la fabrication des paquets Debian binaires. Ce
paquet contient des utilitaires pour installer différents fichiers, les
compresser, ajuster leurs droits et intégrer votre paquet dans le système de
- menu Debian.
-<p>
-À la différence des autres approches, <package>debhelper</package> est divisé en
- plusieurs petits utilitaires qui agissent de manière cohérente. Ce découpage
- permet un contrôle des opérations plus fin que d'autres «&nbsp;<em>outils
+ tâches courantes relatives à la fabrication des paquets Debian binaires.
<package>debhelper</package> inclut des programmes pour installer différents
fichiers, les compresser, ajuster leurs droits et intégrer votre paquet dans le
système de menu Debian.
+<p>
+À la différence d'autres approches, <package>debhelper</package> est divisé en
+ plusieurs petits utilitaires simples qui agissent de manière cohérente. Ce découpage
+ permet un contrôle des opérations plus fin que certains des autres «&nbsp;<em>outils
  debian/rules</em>&nbsp;».
 <p>
 Il existe aussi un certain nombre de petites extensions
@@ -5253,13 +5651,13 @@ Ce paquet fournit l'infrastructure facilitant l'utilisation de CVS pour le
          <heading><package>debootstrap</package></heading>
 <p>
 Le paquet <package>debootstrap</package> vous permet d'amorcer un système Debian
- de base à n'importe quel endroit dans votre système de fichier. Par
+ de base à n'importe quel endroit dans votre système de fichiers. Par
  «&nbsp;système de base&nbsp;», nous entendons le strict minimum nécessaire pour
  fonctionner et installer le reste du système.
 <p>
 Avoir un système comme celui-ci peut vous servir de différentes manières. Vous
  pouvez, par exemple, déplacer votre racine dans ce système avec
- <prgn>chroot</prgn> pour tester vos dépendances de fabrication. Vous pouvez
+ <prgn>chroot</prgn> pour tester vos dépendances de construction. Vous pouvez
  aussi l'utiliser pour voir comment se comporte votre paquet quand il est
  installé dans un environnement minimum.
         </sect1>
@@ -5271,7 +5669,11 @@ Avoir un syst
  compile des paquets dans ce système. Ceci est très utile pour vérifier que les
  dépendances de compilation de votre paquet sont correctes et pour vous assurer
  qu'aucune dépendance de construction inutile ou incorrecte n'existe dans le
- paquet résultant. </sect1>
+ paquet résultant.
+<p>
+Un paquet lié est <package>pbuilder-uml</package>, qui va même plus loin en
+réalisant la construction au sein d'un environnement «&nbsp;User Mode Linux&nbsp;».</p>
+        </sect1>
 
       <sect1 id="sbuild">
          <heading><package>sbuild</package></heading>
@@ -5325,8 +5727,8 @@ aide 
         <p>
 Les outils suivants aident à automatiser les différentes tâches de maintenance
 par l'ajout des entrées de changelog ou de lignes de signatures, par la
-recherche de bogues à partir d'Emacs ou par l'utilisation du plus récent fichier
-officiel <file>config.sub</file>.</p>
+recherche de bogues à partir d'Emacs et par l'utilisation du fichier officiel
+<file>config.sub</file> le plus récent.</p>
 
 
         <sect1 id="devscripts">
@@ -5351,7 +5753,7 @@ V
         <sect1 id="autotools-dev">
           <heading><package>autotools-dev</package></heading>
           <p>
-Contient les meilleurs pratiques pour des personnes assurant la maintenance de
+<package>autotools-dev</package> contient les meilleurs pratiques pour des personnes assurant la maintenance de
 paquets qui utilisent <prgn>autoconf</prgn> et/ou <prgn>automake</prgn>.
 Contient également des fichiers canoniques <file>config.sub</file> et
 <file>config.guess</file> qui sont connus pour fonctionner avec tous les
@@ -5364,11 +5766,11 @@ portages Debian.</p>
 <prgn>dpkg-repack</prgn> crée un paquet Debian à partir d'un paquet qui
 a déjà été installé. Si des changements ont été effectués sur le paquet quand il
 a été décompacté (par exemple, des fichiers dans <file>/etc</file> ont été
-modifés), le nouveau paquet héritera de ces changements.</p>
+modifiés), le nouveau paquet héritera de ces changements.</p>
           <p>
 Cet utilitaire peut faciliter la copie de paquet d'un ordinateur vers un autre
 ou la re-création de paquets installés sur un système, mais qui ne sont plus
-disponibles ailleurs ou pour stocker l'état actuel d'un paquet avant de le
+disponibles ailleurs ou pour sauvegarder l'état actuel d'un paquet avant de le
 mettre à jour.</p>
         </sect1>
 
@@ -5393,9 +5795,9 @@ elles ne sont pas requises par la charte.</p>
 <p>
 <package>dpkg-dev-el</package> fournit des macros Emacs Lisp qui apportent une
  aide lors de l'édition des fichiers du répertoire <file>debian</file> de votre
- paquet. À l'édition de <file>debian/changelog</file>, par exemple, vous
- disposez de fonctions pour finaliser une version et consulter la liste des
- rapports de bogue ouverts.</p>
+ paquet. Par exemple, il y a des fonctions pratiques pour lister les bogues
+ actuels d'un paquet et pour finaliser la dernière entrée d'un fichier
+<file>debian/changelog</file> file.
 </sect1>